Auteur : Laurent Lambrecht

Publié le 10 novembre 2016 sur le site de La Libre Belgique

 

Alexander De Croo (VLD), le ministre de tutelle de bpost, était en commission Infrastructures de la Chambre, ce mercredi matin, pour débattre de l’un de ses projets de loi. Le député Ecolo Gilles Vanden Burre aurait souhaité profiter de la présence du ministre pour l’interroger sur le projet de rachat de la poste néerlandaise.

Perte de majorité

Pour rappel, bpost a déposé une offre officielle de rachat dimanche dernier. Si l’opération devait aboutir, la part de l’Etat belge dans le nouveau groupe passerait de 51 à 40 %. Alexander de Croo avait réagi positivement à la proposition de bpost, évoquant une logique industrielle. Gilles Vanden Burre aurait néanmoins voulu recevoir des explications sur l’implication de cette perte de majorité.

“Malheureusement, la majorité a évacué ce débat, déplore le député écologiste. J’ai présenté cette requête en urgence et elle a été écartée au motif que les négociations avec la poste néerlandaise étaient toujours en cours. Il est pourtant urgent de débattre car une offre officielle a été déposée dimanche. On ne va pas attendre la conclusion du deal pour en parler.”

L’écologiste ne se dit pas opposé par principe à cette opération mais il aimerait avoir quelques garanties. “Des questions se posent sur le centre de décision du nouveau groupe, sur le niveau de l’emploi et sur le statut du personnel, explique-t-il. J’aimerais également avoir des garanties concernant les missions de service public assurées par bpost. C’est d’autant plus important que les performances de la poste belge se sont améliorées ces dernières années. Le taux de satisfaction des clients n’a jamais été aussi élevé.”