Ecolo-Groen souhaite des entreprises publiques “zéro émission”

Le groupe Ecolo-Groen à la Chambre dépose cette semaine une proposition de résolution visant à pousser les entreprises publiques à devenir neutres en carbone et à obtenir le label ‘zéro émission’. Concrètement, les demandes formulées au gouvernement dans ce texte sont doubles: obliger les entreprises publiques à publier leur bilan carbone chaque année (reprenant la quantité de gaz à effet de serre émise en équivalent CO2) et à établir un plan d’action visant la neutralité carbone en devenant officiellement ‘zéro émission’. La neutralité carbone s’obtient en diminuant au maximum les émissions de CO2 de l’entreprise et en compensant les émissions résiduelles via le soutien de projets certifiés en faveur du climat.

« Les entreprises en général doivent devenir des partenaires de premier plan dans la lutte contre le changement climatique en s’engageant dans la transition écologique. Les entreprises publiques ont, à cet égard, un rôle d’exemple à jouer et c’est pour cette raison que nous souhaitons qu’elles deviennent pionnières en matière d’émissions carbones. Proximus a déjà franchi le pas en 2016  en devenant officiellement ‘neutre en carbone’ et nous demandons que l’ensemble de nos entreprises publiques entame le même type de démarche et de transformation », commente Gilles Vanden Burre, député fédéral Ecolo.

Les écologistes ont recoupé les informations disponibles concernant la situation actuelle des entreprises publiques visées par la résolution. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : il reste un travail important à fournir pour atteindre l’objectif global de ‘zéro émission’.

Empreinte carbone (tonnes CO2/an)

Neutralité carbone

Bilan carbone publié

Proximus

581.000

Oui

Oui

Bpost

200.078

Non

Oui

Belfius

15.900

Non

Oui

SNCB

244.000

Non

Non

Infrabel

pas communiqué

Non

Non

Belgocontrol

pas communiqué

Non

Non

« Les demandes que nous posons sont ambitieuses mais réalistes, pour peu que la volonté politique d’y arriver soit présente. Soulignons également qu’ tel processus de changement vers le ‘zéro émission’ sera bénéfique pour l’entreprise dans toutes ses dimensions, que ce soit pour le bien-être de ses travailleurs, pour les économies d’énergie réalisées ou pour la valeur d’exemple générée au sein de la société », conclut Gilles Vanden Burre.