Pourquoi la SFPI, le bras financier de l’Etat belge, investit-elle dans la société Euronext ou dans des fonds chinois et indiens ? Quel rôle jouent les administrateurs qui siègent dans les sociétés où l’Etat a des participations significatives ? Que font-ils dans BNP Paribas où l’Etat belge est le premier actionnaire ? Quelle est la stratégie en matière de développement durable ? Le député Ecolo Gilles Vanden Burre a interpellé Johan Van Overtveldt (N-VA), cette semaine en Commission parlementaire, et ne se montre pas convaincu par les réponses données par le ministre des Finances. “La SFPI est un outil que nous ne voulons pas en soi critiquer. Mais il faut lui donner une direction. On ne sent pas cette volonté. J’ai l’impression que le gouvernement sous-utilise l’outil tant par les investissements qui pourraient être faits que par le rôle que pourraient jouer les administrateurs”, souligne Gilles Vanden Burre.

Rendez-vous sur le site de la Libre Belgique pour lire l’intégralité de l’article