Je suis candidat aux prochaines élections fédérales

Ce que je veux, c’est changer notre modèle économique qui épuise nos ressources.

Il faut mettre en place une économie circulaire et bas carbone, en favorisant les circuits courts et la création d’emplois ancrés dans nos régions.

Et puis, notre système est profondément injuste et laisse toute une partie de la population au bord du chemin.

En Belgique, plus de 2 millions de personnes sont menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale. C’est insupportable, et ça doit changer.

Avant d’être député, je travaillais dans le monde de l’entreprise.

Aujourd’hui ça reste très important pour moi de rester en contact avec les entrepreneuses et entrepreneurs.

Être indépendant aujourd’hui ça reste un défi, c’est une prise de risque. Les PME représentent 70 % de nos emplois !

Nous devons encourager et accompagner ces entreprises qui sont porteuses de projets qui ont du sens.

Et puis, on le voit aujourd’hui, la société se mobilise pour le climat.

Il y a les jeunes dans la rues, qui sont rejoints par toutes les générations. Des associations de quartier et des entreprises prennent les choses en main aussi.

Je veux concrétiser cette dynamique citoyenne au niveau politique en accélérant la transition vers une économie bas carbone avec une loi climat ambitieuse et un soutien financier massif dans les énergies renouvelables.

Je pense aussi que nos enjeux de société ne s’arrêtent pas à la frontière linguistique. Et je suis fier de faire partie du seul groupe commun à la Chambre, qui rassemble Ecolo et Groen !

Pour toute ses raisons, je suis candidat aux élections du 26 mai pour continuer mon travail au parlement fédéral.